APB algorithme

AEF APB : le MENESR publie l’algorithme et explique le processus pour les formations à capacités d’accueil limitées

Par Julie Lanique - Le mercredi 1 juin 2016 - dépêche n°539257
 
Le MENESR rend public le 1er juin 2016 les grandes lignes de  "l’algorithme général d’APB, ainsi que [de] l’algorithme d’APB détaillé" pour les formations à capacités d’accueil limitées, au lendemain de la clôture des vœux de la session 2016. Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon s’étaient engagés en décembre 2015 à publier l’algorithme du fonctionnement d’APB . Le ministère explique notamment, pour les formations à capacités d’accueil limitées, que la priorité est donnée "aux candidats de l’académie du siège de l’établissement" et prend ensuite en compte les "préférences exprimées par le candidat". Il distingue également, par le biais d’un exemple, "la notion de vœu absolu et de vœu relatif".
"Un algorithme informatique génère un classement de l’ensemble des candidats (de 1 à n) qui ont formulé, confirmé et classé un vœu sur le portail APB pour chaque formation non sélective dont les capacités d’accueil sont insuffisantes pour retenir l’ensemble des candidatures", rappelle le MENESR le 1er juin 2016. Pour rappel, Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon s’étaient engagés à rendre public l’algorithme, en décembre dernier, estimant que des "mesures de transparence" s’imposaient. Ainsi, le ministère publie d’une part les grandes lignes de l’algorithme "général", et détaille d’autre part celles de l’algorithme pour les formations à capacité d’accueil limitées. Les lycéens avaient jusqu’au 31 mai pour modifier l’ordre de leurs vœux d’orientation.
L’association Droits des lycéens prépare un "Guide des recours"
L’association Droits des lycéens indique le 31 mai 2016 "préparer un 'Guide des recours' pour permettre à tous les lycéens lésés par le fonctionnement opaque d’APB de contester les refus d’admission dans les formations en tension". Son avocat, Jean Merlet-Bonnan, avait adressé le 7 mars 2016 au MENESR un courrier dont l’objet était la "demande de communication de documents portant sur la sélection des candidats néobacheliers via la plateforme APB" .
Priorité aux candidats de l’académie du siège de l’établissement
Concernant l’algorithme pour les formations à capacité d’accueil limitées, "ce classement donne priorité aux candidats de l’académie du siège de l’établissement proposant la formation non sélective dont les capacités d’accueil sont insuffisantes pour retenir l’ensemble des candidatures puis tient compte des préférences exprimées par le candidat", explique le ministère.
1 - Critère académique. "Pour définir le critère académique, l’algorithme prend en compte l’académie de passation du baccalauréat et/ou l’académie correspondant au lieu de résidence du candidat. Le candidat, qui passe le baccalauréat ou qui réside dans l’académie du siège de l’établissement proposant la formation de licence/Paces et sur laquelle il se porte candidat, est classé avant le candidat qui n’est pas de l’académie et qui postule sur la même formation."
2 - Préférences du candidat. "Pour définir les préférences du candidat, l’algorithme prend en compte le rang de classement du vœu de licence/Paces dans la liste hiérarchisée de celui-ci : le candidat qui a classé la formation de licence ou de Paces en rang n°x est classé avant le candidat qui a classé la même formation à un rang inférieur. Le classement des candidats généré par l’algorithme tient ainsi compte du rang absolu du vœu du candidat."
3 - Vœu "absolu" et "relatif". "L’algorithme tient compte du classement relatif du vœu de licence/Paces par rapport aux autres vœux de licence/Paces formulés par le candidat." Par exemple, une formation de licence ou Paces est classée en rang n° 2 de l’ensemble des vœux, mais elle représente le 1er vœu des formations de licence/Paces. Ce candidat sera servi avant celui qui a classé la même formation également en rang n° 2 de l’ensemble de ses vœux, mais en vœu 2 - et non 1- des formations de licence/Paces.
Voici la liste de vœux d’un candidat, donnée comme exemple par le MENESR, pour illustrer "la notion de vœu absolu et de vœu relatif" :
- Vœu n° 1 : CPGE MPSI au lycée X
- Vœu n° 2 : première année de licence de mathématiques à l’université U
- Vœu n° 3 : première année de licence d’informatique à l’université U
- Vœu n° 4 : CPGE MPSI au lycée Y
- Vœu n° 5 : première année de licence de mathématiques à l’université V
Le vœu sur la "première année de licence de mathématiques à l’université U" représente :

  • le vœu "absolu" n° 2 dans la liste (ensemble des voeux) ;
  • le vœu "relatif" n° 1 de licence (vœux de licence).
***
 
 
SNPDEN UNSA, le syndicat national des personnels de direction de l'éducation nationale
principaux, proviseurs, adjoints, lycées, collèges, enseignement secondaire et supérieur, ERPD, EREA
21 rue Béranger, 75003 Paris - tél. 0149966666 - Fax 0149966669 -
mèl : siege@snpden.net - © SNPDEN