Métier – CSN Mai 2022

Motion4 : Évaluation des EPLE

Pendant ces 2 années de crise sanitaire majeure, la mise en place de l’évaluation des EPLE a été chaotique. En référence à la motion 4 du congrès de mai 2021, le SNPDEN UNSA constate de nombreux dysfonctionnements conduisant à des applications disparates du protocole du Conseil de l’évaluation de l’école.

C’est pour ces raisons que nous demandons une harmonisation nationale, selon les principes déontologiques, absolument nécessaire comme :

-la mise en place d’un calendrier quinquennal pour que chaque EPLE soit informé en amont de son évaluation, et aussi une programmation précise des temps d’évaluation dans l’année.

-la possibilité de décaler, en fonction de contextes locaux, cette démarche d’évaluation.

-la reconnaissance de l’aspect chronophage de cette mission en proposant des outils de qualité, ainsi qu’une formation adaptée complétée par une information aux équipes de l’établissement de manière systématique.

Vote du CSN :  CONTRE : 0 – ABSTENTION : 4 – POUR : 140


Métier – Congrès Mai 2021

Motion 4 : Evaluation des EPLE

Le SNPDEN-UNSA n’est pas opposé au principe d’évaluation des EPLE s’il s’inscrit dans une démarche simple, pragmatique et utile à l’établissement.

Cependant, plusieurs facteurs rendent actuellement problématique sa mise en œuvre et la détournent de son objectif premier par :

  • l’empilement des différents projets et contrats rendant, avec un troisième document, illisible l’action des EPLE et imposant une nécessaire simplification ;
  • le temps additionnel considérable que les personnels de direction doivent consacrer au processus complet d’évaluation ;
  • la difficulté à constituer, dans de nombreuses académies, des équipes d’évaluateurs externes, assurant distanciation et objectivité ;
  • la disparité des pratiques académiques qui ont complexifié le projet  initial.

A ces motifs, et dans ces conditions, le SNPDEN-UNSA exige la mise en place d’un moratoire avant la campagne 2021 2022 sur l’évaluation des EPLE, la question importante de la mise en œuvre et de l’exploitation de l’évaluation restant à interroger.


Métier – CSN avril 2011

L’évaluation des EPLE 

Le SNPDEN-UNSA rappelle que l’évaluation des EPLE – qui doit demeurer parfaitement distincte de celle des personnels de direction – doit être fondée sur la base d’indicateurs qualitatifs et quantitatifs, définis et négociés lors des phases de dialogue et sur les éléments spécifiques de l’établissement.
Ces indicateurs ne doivent pas être dévoyés de leur finalité et conduire, notamment, à une mise en concurrence des établissements.
Vote du CSN : 183 votants – motion adoptée à l’unanimité


Métier – CSN novembre 2007

Évaluation de l’EPLE: nécessité ou contrainte?
Par qui ? Pourquoi ? Comment ?

Le contrat d’objectifs: mise en œuvre et évaluation
L’évaluation dont chacun reconnaît la nécessité est un instrument de régulation dans les relations entre l’EPLE et les services déconcentrés de l’Etat.
Elle doit se fonder sur la base d’indicateurs qualitatifs et quantitatifs définis, négociés et partagés lors de la phase de contractualisation et sur les éléments spécifiques de l’établissement. Ces indicateurs ne doivent pas être dévoyés de cette finalité et conduire à une mise en concurrence « sauvage » des établissements.
L’évaluation trouve une place légitime dans le rapport annuel que le chef d’établissement présente au conseil d’administration.
Le CSN rappelle qu’il convient de piloter les EPLE par les indicateurs et non pour les indicateurs.
Vote du CSN : Unanimité moins 1 abstention