Education et pédagogie – CSN janvier 2020

Motion 14 : Des réponses à la démocratisation
Les résultats de PISA montrent que la France reste dans la moyenne des pays de l’OCDE et n’enregistre pas de progrès par rapport aux précédents résultats. Une confirmation : la France continue à être parmi les pays où les origines sociales conditionnent largement la réussite scolaire depuis de nombreuses années. Par ailleurs, nous sommes l’un des trois pays où les élèves se plaignent le plus du climat scolaire.
Le SNPDEN-UNSA demande :
– que les DGH prennent en compte les indicateurs de difficultés sociales et l’isolement des EPLE comme c’est le cas dans certaines académies. Des propositions concrètes doivent être faites dans chaque académie pour que tous les EPLE accueillant un public prioritaire bénéficient de moyens supplémentaires ;
– que les moyens consacrés aux dispositifs d’aide (devoirs faits, AP, orientation…), encore plus quand ces derniers sont affichés comme priorités ministérielles, soient « sanctuarisés » et connus au préalable afin de favoriser le maintien des dispositifs existants et l’émergence de projets pérennes ;
– que la question des élèves en difficultés d’apprentissage et donc, celle de la différenciation, soient des enjeux majeurs dans la formation initiale et continue des enseignants pour les aider à s’adapter aux différents publics ;
– que des actions de formation initiale et continue des personnels de direction soient financées aux niveaux national et académique sur les questions du pilotage pédagogique, afin de nous permettre des temps forts de mutualisation et de réflexion.
Motion votée par 172 pour et 17 abstentions


Métier – CSN novembre 2006

Motion complémentaire au texte d’orientation sur le pilotage rénové de l’EPLE
Le CSN mandate le Bureau National pour qu’il soit engagé une étude, faisant apparaître par département et par région, le financement consacré à chaque élève. Cette étude devrait mettre en évidence l’amplitude des différences de traitement entre territoires et entre élèves à l’intérieur d’un même territoire.
Vote du CSN : Unanimité moins 4 abstentions


Vie syndicale – Congrès Dijon – Mai 2006

Action publique, redistribution des revenus et lutte contre les inégalités
Le SNPDEN demande que les contrats publics et les mesures fiscales, qui constituent à la fois une forme de redistribution des revenus et un levier de l’action publique, aillent dans le sens réfléchi de la cohésion et de la mixité sociales, et non comme aujourd’hui dans le sens de sa dispersion, source d’injustices, de frustrations et de révoltes. Ainsi, l’aide apportée aux cours particuliers, qui se développent, sous forme de réductions d’impôts, c’est-à-dire sous une forme qui exclut les moins fortunés, est un dispositif injuste.
La politique des territoires, en particulier en matière de logement, doit être cohérente avec l’objectif d’égalité en matière d’éducation comme en matière d’équipements, de services publics et d’emploi : la mixité scolaire, l’égalité en matière d’éducation et la qualité de l’enseignement ne peuvent se concevoir durablement sans une telle politique, à laquelle ils peuvent seulement contribuer. Les dispositions prévues par la loi de solidarité et de renouvellement urbain (dite SRU) sont un élément d’une telle politique, encore faut-il qu’elles soient appliquées, et complétées.
Vote du congrès : adoptée moins 2 abstentions

Posez vos questions

Le forum est là pour partager vos interrogations et trouver des réponses à toutes vos questions.

Besoin d’assistance ?

Bénéficiez d’une plateforme d’écoute et de conseil juridique adaptée à vos besoins.

Adhérer en ligne

Le SNPDEN vous offre un accompagnement tout au long de votre carrière.

Poursuivre la lecture