Vous venez de réussir le concours, toutes nos félicitations et bienvenue parmi les personnels de direction !

Quel que soit votre corps d’origine, vous allez découvrir un univers souvent décrit de façon très caricaturale. C’est pourquoi nous allons modestement tenter de guider vos premiers pas dans la fonction afin d’éviter quelques écueils souvent insoupçonnables. Si c’est en tombant que l’on apprend à marcher, il est inutile de faire pour autant sa première rentrée avec les genoux couronnés…. Faisons durer un peu l’état de grâce.

Il ne s’agit nullement d’imposer un point de vue formaté, mais de permettre à chacun d’entre vous de se faire une idée du « chemin de traverse » qu’il convient de choisir d’emprunter. Avec le recul, il eut été peut-être judicieux que je lise ce type d’article avec un peu plus d’attention…

A l’heure où cet article est mis sous presse, nous sommes tous dans la gestion d’une situation sanitaire inédite, et cela renforce d’autant plus notre besoin d’appartenance à un corps et un syndicat où les termes d’entraide et de collectif reflètent notre engagement.

Le calendrier des opérations sera éventuellement revu par le ministère en fonction de l’évolution des effets de confinement. Les dates et périodes qui suivent restent donc indicatives d’un fonctionnement classique.

Les vœux académiques

Vous venez d’être avisé(e) de votre réussite.

La première étape, après l’euphorie et le soulagement, consiste à réfléchir posément aux vœux que vous allez devoir très rapidement formuler. Vous venez de passer un concours national, il convient donc de classer par ordre de préférence les académies dans lesquelles vous souhaiteriez être nommé(e). Ne soyez surtout pas trop restrictif(ve) dans votre liste d’académies. Si aucun de vos vœux ne peut être satisfait, c’est le ministère qui vous affectera, à sa convenance, sur une académie déficitaire. À vous de vous renseigner avec autant de précisions que possible sur les académies les plus demandées et sur celles déficitaires. Pensez à solliciter les secrétaires départementaux ou le secrétaire académique SNPDEN des académies qui vous intéressent.

Les académies du sud de la France métropolitaine et Paris sont traditionnellement les plus recherchées. Pour les académies déficitaires, on retrouve souvent : Amiens, Caen, Créteil, Dijon, Nancy-Metz, Rouen et Versailles. Il peut y avoir quelques variations dans cette liste d’une année sur l’autre.

Si vous avez obtenu un rang moyen, prenez la précaution indispensable de classer une partie de vos vœux dans une ou plusieurs de ces académies moins recherchées. C’est le seul moment de votre carrière où le rang de classement au concours va jouer un rôle dans votre affectation sur un poste.

Validez vos vœux

Au cours du mois de mai, vous devrez valider vos vœux sur un serveur. Une fois cette opération réalisée, surtout n’omettez pas d’imprimer votre accusé de réception que vous conserverez. L’informatisation du processus rend inutile l’envoi des documents papiers au ministère.

Demandes d’affectation prioritaire

Il se peut que vous deviez faire valoir une situation personnelle particulière vous concernant ou bien celle de votre conjoint(e) ou de vos enfants. Les demandes d’affectation prioritaire, pour raisons médicales ou handicap, doivent être adressées, dûment accompagnées de pièces justificatives, au médecin conseiller technique des services centraux, DGRH-1, 72 rue Regnault, 75243 Paris CEDEX 13. Cette opération s’effectue en général avant la mi-mai.

Vous devrez aussi informer de cette démarche le service de l’encadrement, Bureau des lycées et collèges – DGRH-E2-3 – par courrier postal (même adresse) ou par courrier électronique : concours.perdirs@education.gouv.fr

L’affectation en académie

Vous serez en général informé(e) de votre académie d’accueil au cours de la deuxième quinzaine de juin. Attention, montrez-vous vigilant(e) : vous n’aurez que quelques jours pour vous connecter et accepter, ou refuser, votre affectation académique et valider votre décision.

Vous n’aurez alors plus la possibilité de revenir sur votre choix. Seul un motif grave et récent pourrait permettre l’examen d’une potentielle révision d’affectation.

Avant d’envisager de refuser votre affectation, pesez bien le pour et le contre. La mobilité est une caractéristique essentielle du métier de personnel de direction, il est donc possible de demander une nouvelle affectation, hors académie ou pas, dans les 3 ans qui suivent cette première nomination. Un personnel de direction est affecté sur poste pour une durée comprise entre 3 et 9 ans tout au long de sa carrière.

Votre arrivée en académie

En général, vous serez accueilli(e) dans votre académie d’affectation, avec les autres issus concours, par la rectrice ou le recteur, ou un de ses représentants, qui vous communiquera la liste des postes à pourvoir. Il s’agit des postes vacants après le mouvement de fin mai 2020, certains étant traditionnellement réservés aux stagiaires par les académies.

Vous entrez là dans une politique très locale : aucune académie ne suit de règles communes édictées par le ministère.

Certaines ont parfois tendance à enfermer les personnels de direction sur un type de poste en fonction de cette première nomination (collège en particulier). Il est donc important de penser à une stratégie à moyen terme selon vos aspirations.

Il est à nouveau recommandé de se rapprocher des représentants départementaux et académiques du SNPDEN qui pourront vous aider « à décrypter » la politique locale en matière de gestion des personnels de direction.

Ce sont ces représentants locaux qui pourront le mieux vous éclairer sur les aspects particuliers des postes : ambiance d’établissement, populations enseignantes et élèves, cadre de vie, logement… mise en rapport avec les équipes de direction en place.

Personne ne pourra se mettre à votre place pour hiérarchiser vos vœux, mais un choix éclairé est toujours probant et vous permet de mieux appréhender le métier et la prise de fonction. Syndicat de services, le SNPDEN vous accompagnera sans se substituer à votre libre arbitre.

Petit conseil pratique, quelle que soit la distance à parcourir, il est souvent très utile de se rendre sur place pour se faire une opinion sur le cadre de vie qui sera le vôtre et celui de votre famille. Ce détail n’est pas sans incidence sur les relations familiales alors que les clichés, positifs ou négatifs sur certaines régions, ne sont pas garants de choix éclairés…

C’est au 1er septembre 2020 que vous serez officiellement nommé(e) en qualité de stagiaire et placé(e) en détachement dans le corps des personnels de direction.

Affectation sur poste particulier ou sur zone géographique précise par nécessité avérée

Il se peut que vous fassiez valoir des raisons sérieuses pour souhaiter une affectation sur un poste particulier ou une zone géographique précise (raison médicale ou personnelle grave). N’hésitez pas, si tel est le cas, à le signaler par courrier aux services de l’encadrement de l’académie dans laquelle vous êtes nommé(e). Dans la fonction publique, il n’y a pas de commission paritaire pour une première affectation, cependant le secrétaire académique du SNPDEN saura vous accompagner dans cette démarche qui doit être correctement justifiée et argumentée. Rapprochez-vous dès que possible de celui-ci.

Les lauréats inscrits sur liste complémentaire

La lecture des paragraphes précédents démontre que certains lauréats ne prendront pas le poste qui leur est proposé. Les lauréats sur liste complémentaire peuvent donc être sollicités pour une affectation sur un poste jusqu’à la rentrée scolaire. Le premier inscrit sur la liste complémentaire sera sollicité lors de la première défection d’un lauréat de la liste principale, le deuxième en deuxième, etc., indépendamment de ses vœux.

Les personnels inscrits sur liste d’aptitude

Vous serez affecté(e) début juillet, après les lauréats du concours, sur les postes toujours vacants, et peut-être même parfois, sur le poste que vous occupiez en tant que faisant fonction s’il est demeuré non pourvu.

Prenez contact avec les élus locaux du SNPDEN pour signaler votre situation et bénéficier d’une aide personnalisée.

Les personnels détachés sur un emploi de direction

Vous serez affecté(e) dans une période qui débute en juillet et qui court tout l’été jusqu’à la rentrée scolaire, en fonction des postes susceptibles d’être demeurés vacants. Il faut que l’administration ait émis un avis favorable au mois de mai.

Cet avis ne débouche pas nécessairement sur une affectation. Le SNPDEN réitère sans cesse son desiderata de vous voir obtenir un réel droit à la formation et de vraies possibilités de choix à l’issue de votre détachement.

Formation et titularisation

La formation que vous allez recevoir est de 70 jours répartis en plusieurs temps :

  • 19 jours entre l’admission au concours et la fin du mois d’août ;
  • 36 jours du 1erseptembre 2020 à août 2021 ;
  • 15 jours de septembre 2021 à août 2022 ;
  • Enfin, 3 stages, dont au moins un au cours de la première année scolaire.

Cette formation s’articule autour de plusieurs axes :

  • une formation intercatégorielle de cadres avec notamment les inspecteurs stagiaires ;
  • une formation par modules individualisés en fonction de l’expérience personnelle de chacun ;
  • une ouverture vers les systèmes éducatifs étrangers et les autres services publics.

Il est cependant très clair que votre premier lieu de formation sera l’établissement dans lequel vous êtes affecté(e). Le rôle du chef d’établissement d’accueil (CEA) sera primordial dans votre acquisition des nouvelles compétences nécessaires à votre nouvelle vie professionnelle. De la fluidité de vos rapports avec votre CEA dépendra la sérénité relative de votre prise de fonction, voilà un duo imposé qui devra parler d’une même voix devant la communauté… C’est un quotidien enrichissant lorsqu’il a été souhaité par les deux parties ou un exercice de haut vol en cas d’humeur bougonne de l’un ou de l’autre…

La titularisation des lauréats concours interviendra au 1er septembre 2021, soit au bout d’un an, à l’identique de tous les autres corps d’encadrement ; il en est de même des agents retenus sur listes d’aptitude. Cette titularisation entraîne l’affectation ministérielle sur le poste dans lequel vous avez été affecté(e) en tant que stagiaire.

Les personnels en position de détachement depuis au moins 3 ans peuvent solliciter une intégration dans le corps.

Les conditions de titularisation sont fixées par une note de service adressée aux rectrices et recteurs et publiée au BO chaque année. Elle précise que la rectrice ou le recteur donnent un avis sur la titularisation du stagiaire en s’appuyant sur les rapports des IA-DASEN et de l’IA-IPR établissement vie scolaire (EVS).

Ces rapports s’appuient eux-mêmes sur les informations recueillies auprès des chefs d’établissements d’accueil, des tuteurs des stagiaires ainsi que sur le compte rendu établi par le responsable du groupe de pilotage académique de la formation des personnels d’encadrement en académie.

Vous rencontrez des difficultés

Cela peut arriver « aux meilleur(e)s d’entre vous » au cours de votre année de stagiaire ou même au-delà. Il est impératif de ne pas taire vos difficultés, qu’elles soient relationnelles ou techniques. Parlez-en aux responsables académiques ou départementaux du SNPDEN. Ils sauront vous aider à poser les choses et à rechercher des solutions. Le réseau local permet, le plus souvent, de trouver la personne idoine en capacité de vous apporter son aide en toute discrétion. N’attendez surtout pas de vous retrouver la tête sous l’eau, la prise en compte d’un souci en amont permet, la plupart du temps, une résolution plus rapide.

Il est important de pouvoir objectiver votre degré de difficultés en vous confrontant à un personnel aguerri et impartial.

Vous avez un avis défavorable à votre titularisation. Ceci n’arrive jamais au dernier moment ; plusieurs signaux d’alerte vous ont été envoyés tout au long de l’année scolaire. L’avis négatif doit être justifié et argumenté, le principe du contradictoire est incontournable. N’hésitez pas à vous faire accompagner d’un représentant du Snpden pour vous aider à préparer un entretien avec les autorités académiques ou rectorales.

Vous souhaitez démissionner

Vous pouvez démissionner à tout moment pendant votre première année d’exercice. Il est alors mis fin à votre détachement et vous retrouvez votre administration et votre corps d’origine. Attention, vous n’êtes pas assuré(e) de retrouver votre poste initial !! Cette dernière situation vaut aussi en cas de non titularisation à l’issue de votre année de stagiaire.

Cet article permet de balayer un certain nombre d’étapes mais il n’est pas exhaustif en matière de difficultés potentielles. Tous les correspondants locaux et le siège du SNPDEN vous renouvellent leurs propositions d’accompagnement. Une question, un doute, une inquiétude… Ne restez pas seul(e), tous vous consacreront « le temps qu’il faudra ».

Les représentants du SNPDEN ne sont jamais en vacances lorsqu’un collègue les sollicite.

Notre force réside dans notre sens du collectif, le ministère le sait bien.

Pour vous, intégrer cette information le plus tôt possible, c’est éviter de stresser inutilement et avancer plus efficacement dans vos nouvelles fonctions.

Françoise ALARD-DOLQUES, Commission Carrière (f.alard@ac-toulouse.fr)

L’Essentiel / Direction Mai 2020

Posez vos questions

Le forum est là pour partager vos interrogations et trouver des réponses à toutes vos questions.

Besoin d’assistance ?

Bénéficiez d’une plateforme d’écoute et de conseil juridique adaptée à vos besoins.

Adhérer en ligne

Le SNPDEN vous offre un accompagnement tout au long de votre carrière.