De la réception de son arrêté de nomination à la prise de connaissance de sa lettre de mission, le chef d’établissement nouvellement affecté découvre l’EPLE, son fonctionnement et son environnement. Au terme de la période d’observation active et de diagnostic, il propose des objectifs et axes de progrès qu’il soumettra à son autorité hiérarchique : inspecteur d’académie, directeur académique des services de l’éducation nationale (IA-DASEN) ou recteur. C’est à l’issue d’un échange avec cette autorité que sera rédigée sa lettre de mission, feuille de route pour une période de trois ans et base de son évaluation par l’autorité académique.