Une circulaire spécifique relative aux personnes vulnérables, à paraîtr…

Publié le

A la demande de l’UNSA Education, un CHSCT ministériel exceptionnel a été convoqué ce jeudi 27 août sur les conditions sanitaires de rentrée, en référence à la mise à jour du protocole diffusé la veille: l’idée étant d’obtenir des réponses claires sur certaines zones d’ombres apparentes (personnes vulnérables, gestion en cas de suspicion de contamination, tests des personnels et élèves, restauration scolaire, internats, cours d’EPS, ateliers en voie professionnelle).  

De cette instance, nous retiendrons :

  • Personnes vulnérables et/ou vivant avec une personne vulnérable

–      La règle générale est une reprise en présentiel de l’ensemble des personnels.

–     L’administration s’est engagée à diffuser une circulaire spécifique relative sur ce sujet.

  • Le port du masque

–   Les personnels : le port du masque « grand public » est obligatoire pour tous les personnels en présence des élèves / responsables et fourni par l’employeur à raison de 2 masques par jour. Face à certaines conditions d’exercice (maternelle, territoire à climat très chaud et humide), seul le masque grand public est autorisé.

–   Les élèves : le port du masque est obligatoire pour les collégiens et les lycéens, dans les espaces clos comme dans les espaces extérieurs. Il est à la charge des familles.

  • Suspicion de contamination : quelle gestion ?

–   En cas d’apparition de symptômes chez une personne, un processus a été élaboré par les autorités sanitaires : dans 48h au maximum, les autorités sanitaires interviennent et déroulent le processus : recherche des personnes contacts, tests, isolement, fermeture si nécessaire.

–  Ce processus a également pour objectif de permettre aux personnels de santé scolaire et PsyEN d’assurer leurs missions premières, essentielles en cette rentrée.

  • Tests des personnels et des élèves

–   Rien n’est actuellement prévu par le ministère en matière de test des personnels, les volumes étant supérieurs à la capacité actuelle à tester, alors que les demandes émanant du corps médical peinent déjà à être suivies dans des délais courts.

–      Lorsqu’un personnel doit être testé, l’UNSA Education a demandé qu’il puisse bénéficier d’une autorisation d’absence de type « rendez-vous médical ». La DGRH n’y est pas favorable au motif de la possibilité de se faire tester en dehors des heures de travail voire de se mettre en arrêt si le créneau du test est incompatible avec l’emploi du temps. L’UNSA Education a alerté sur le risque qu’un agent renonce à se faire tester afin d’éviter un jour de carence, alors qu’il n’est pas malade. L’argument a été entendu mais n’a pas obtenu d’issue favorable pour l’instant.

  • Restauration, internats scolaires

–  Des fiches thématiques vont être mises à disposition pour préciser, clarifier et développer la partie relative à ces sujets dans le protocole.

  • Enseignement de l’EPS, ateliers en voie professionnelle

–    EPS : cf fiche particulière dans le protocole.

–    Ateliers : se référer aux protocoles des milieux professionnels.

 Sans compter, que la FAQ sera actualisée durant le week-end…

Les commentaires sont fermés.