Communiqué de presse

Publié le

11 mai : le début d’un processus de reprise que le SNPDEN veut sécurisé, progressif et adaptable

Le président de la République a annoncé lundi soir la réouverture progressive des écoles, collèges et lycées à compter du 11 mai prochain, décision motivée notamment par le nombre important « d’enfants privés d’école sans avoir accès au numérique et ne pouvant être aidés de la même manière par les parents ».

Si cette reprise annoncée d’ici la fin de l’année scolaire s’avère inattendue – les mois de juin ou de septembre étaient plutôt les scénarios envisagés jusqu’à peu semble-t-il – il n’en reste pas moins qu’au regard de cette annonce, différentes modalités s’imposent à nous.

Quinze jours nous sont donc laissés, pour que dans le cadre d’un dialogue social établi avec notre ministre, un maximum de paramètres soient traités de façon à anticiper et préparer au mieux ce retour en établissements.

Dans ce contexte, et parce qu’il est indispensable que l’Etat protège les membres de chaque communauté éducative et qu’un retour dans des conditions non sécurisées est inenvisageable, le SNPDEN demande : 

– des garanties sur des conditions assurées de protections sanitaires tant pour les élèves que pour les adultes,

– un temps de réflexion partagée sur les objectifs, les priorités et les modalités envisageables de reprise des établissements en fonction de la progressivité des retours : accueillerons-nous – selon les effectifs des élèves au sein des collèges et lycées –  par demi-journée, demi-semaine, semaine A et B, demi-quinzaine, sur une alternance de présentiels et de cours à distance, … ?

des temps d’accueil dédiés aux personnels leur permettant de se retrouver, de partager, pour dans un second temps, préparer les conditions d’accueil liées au retour des élèves, tant administratives que pédagogiques, pour cette ultime période annuelle de scolarisation,

des formats d’accueil souples, planifiables et adaptables aux spécificités particulières des EPLE,

– un lien efficace et coopératif avec les collectivités, les établissements devant tous être nettoyés, équipés pour cette sortie de crise sanitaire et permettre en cela, un accueil optimal du public.

Les personnels de direction seront donc à nouveau en première ligne pour gérer de manière responsable cette reprise comme ses conséquences et ce, dans des circonstances exceptionnelles. Le SNPDEN prendra sa part dans cette dynamique de sortie de crise pour faire en sorte qu’elle soit vécue par tous comme un renouveau positif : c’est à ces conditions qu’elle pourra être préparée pour être rassurante, sereine et porteuse d’espoirs.

 Philippe VINCENT, Secrétaire général

Les commentaires sont fermés.