« Enjeux internationaux pour les professionnels de l’éducation : m…

Publié le

34e colloque national de l'AFAE les 16, 17 et 18 mars 2012 à Strasbourg. 

34e colloque national de l’AFAE les 16, 17 et 18 mars 2012 à Strasbourg. 

C’est à l’ENA de Strasbourg que l’AFAE a choisi de vous accueillir les 16, 17, et 18 mars 2012 pour son 34e colloque national.
Retrouvez toutes les informations sur le site de l’AFAE

Qu’il s’agisse de la construction européenne, de l’impact des grandes enquêtes internationales de type PISA, de la circulation au-delà des frontières d’idées relatives à l’éducation – mais qui sont parfois originaires d’autres horizons politiques ou économiques – ou même des compétences nécessaires à nos élèves face à un marché du travail fortement internationalisé, des questions liées à des perspectives internationales font de plus en plus souvent irruption au coeur de nos pratiques professionnelles. à la clé, se trouve aussi la question du positionnement du système éducatif français en Europe et dans le monde : est-il si différent de ce que l’on en perçoit souvent ? Si oui, que penser de ces différences ? Faut-il s’interroger sur l’héritage d’une exception française en éducation, avec un devoir d’inventaire informé de ce que d’autres systèmes sont ou réalisent ?

Ne faut-il pas aussi se demander si l’éducation française, ses acteurs comme ses chercheurs, sont suffisamment présents – pour s’exprimer comme pour écouter –dans les divers cadres internationaux où se discutent et se travaillent des stratégies, des recherches, des idées relatives à l’éducation au futur ?

Pour ce colloque, l’AFAE propose que trois objectifs soient retenus :

1. Objectif 1 : s’intéresser au champ de l’international pour y gagner une professionnalité par déplacement du regard sur les réalités de l’éducation : il s’agira de donner aux participants des occasions diversifiées de s’étonner face à des réalités éducatives étrangères, de passer de l’étonnement à une ébauche de maîtrise professionnelle transnationale d’un ou deux sujets et à des prises d’initiative en ces domaines.

2. Objectif 2 : s’intéresser au champ de l’international pour en maîtriser les utilisations : il s’agira de donner aux participants des occasions de réfléchir à l’utilisation sans cesse croissante de certaines références internationales par les dirigeants, ou les médias, aussi bien dans un cadre général, quelquefois contestable, de « gouvernement par les nombres » qu’avec l’idée que la comparaison internationale fonctionnerait comme une sorte d’injonction au changement, parfois relativement opaque.

3. Objectif 3 : s’intéresser au champ de l’international pour mieux pouvoir se situer comme professionnels français dans les grands débats éducatifs mondiaux : il s’agira de permettre aux participants d’accéder à des clés des débats internationaux en éducation, afin qu’ils soient aptes à les mettre en perspective, et de voir à la fois comment ils pourraient y situer leur expertise, et quels peuvent être le sens et la place de l’international dans la formation de nos élèves.

Aucune réponse à cet article pour le moment. Lancez-vous !

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter. Si vous êtes adhérent pensez à vous identifier. Sinon c'est l'occasion de nous rejoindre !

Suivez le SNPDEN sur les réseaux sociaux !