Préconisations du Conseil scientifique COVID-19 dans sa note du 24 avril …

Publié le

La note du conseil scientifique COVID-19 en date du 24 avril indique les conditions sanitaires minimales d’accueil dans les établissements  scolaires pour les élèves comme pour les personnels à compter du 11 mai. Elle fait suite à celle du 20 avril qui préconisait elle une reprise de l’activité des établissements scolaires seulement en septembre 2020.

Si prises une par une, les dispositions contenues dans la note du 24 avril apparaissent le plus souvent comme très compliquées, voire quasi impossibles à mettre en place dans le cadre des moyens humains, des installations et équipements, des principes de fonctionnement et des modalités d’organisation interne d’un établissement secondaire public, il est par contre certain que la somme des préconisations à appliquer conduirait elle à nous confier en tant que responsables des questions sanitaires et de sécurité une mission impossible à assurer et à assumer dans nos collèges et lycées.

Si le SNPDEN est bien d’accord avec le 1er point essentiel du Conseil scientifique qui estime que les personnels de direction, les enseignants et les associations de parents d’élèves (auxquels il faudra ajouter les représentants des autres personnels et des élèves) doivent être associés tout au long du processus de réouverture des établissements (pour nous via les Conseils d’administration voire les CHS selon les cas), il considère qu’en l’état il paraît impossible, sauf très rares exceptions,  de prévoir leur mise en œuvre effective pour garantir au plan sanitaire la réouverture des EPLE (2ème point essentiel).

Au vu de ces éléments, le SNPDEN sera extrêmement attentif aux annonces du 1er Ministre prévues mardi pour la reprise du système éducatif programmée à compter du 11 mai et, en fonction de celles-ci, fera connaitre au Ministre de l’Education nationale ses plus grandes réserves sur le caractère opérationnel des modalités préconisées par le Conseil scientifique COVID-19 à l’occasion d’échanges qui ont été reprogrammés à compter de mercredi 29 avril.

C’est ensuite en fonction de l’ensemble des dispositions officielles qui seront finalement arrêtées que le SNPDEN fera connaître ses préconisations en direction de nos collègues qui auront, quelle que soit la situation, le double souci de maintien d’un service public d’Education de qualité dans un contexte sécurisé et de protection des personnels de direction au regard des responsabilités légales particulières qui sont les leurs dans ce contexte.

Philippe VINCENT,  Secrétaire général

Les commentaires sont fermés.